Exposition

Philippe Guesdon


Temps tressés

25 janvier 2014 – 13 avril 2014

Sélection d’œuvres


Image

Le Calendrier des bergers, 2013

Acrylique et poudre de métal sur papier, 4 fois 50 x 50 cm

Image

Petite Nef des fous (détail), 2011

Acrylique et poudre de métal sur papier tressé, 3 fois s50 x 36 cm

Image

25e Nef, Des artisans de leur infortune, 2011

Acrylique et poudre de métal sur lin fripé, 236 x 165 cm

Après avoir choisi ses référents (Dürer, La Nef des fous), Philippe Guesdon a commencé à en disséquer le contenu dans le moindre détail.

Le moyeu d’une peinture, c’est la concentration du peintre, et celle de Philippe Guesdon possède réellement une densité exceptionnelle.

Si l’on considère en effet l’ensemble de l’oeuvre réalisée à ce jour, on constate sans avoir beaucoup à chercher que les transitions entre les différentes périodes sont à peu près imperceptibles.

Pourquoi ? Et que nous enseigne cette indication ? Elle nous enseigne que le frappant des peintures de Philippe résulte d’un débit d’énergie extrêmement concentré, d’une force assez puissante pour souffler l’image de référence avant de la reconstruire et de la réanimer dans sa globalité.

La peinture alors ne se contente plus de se montrer intelligente, elle devient hautement efficace. Et ceci permet d’avancer que la vision éclatée de Guesdon est non seulement absolument contemporaine mais également classique dans la plus stricte acception du terme.

En somme, les moments d’exception que Philippe Guesdon nous invite à partager résultent d’une posture dans laquelle la rigueur et le risque se partagent le présent du geste.
Le succès de toute cette alchimie résulte d’une parfaite distillation du temps pictural mais mise à l’épreuve d’une froide folie dont on peut en général déceler la trace partout où la passion du sens atteint son comble.

La fragmentation quasi systématique des schémas de composition, les écarts savamment calculés que le peintre s’autorise à partir des fragments isolés puis réintégrés à l’ensemble nous reconduisent avec une extraordinaire réussite vers ce qui constitue l’enjeu même de la création picturale.

Philippe est aussi un immense technicien capable d'inclure dans sa peinture les désordres du hasard sans jamais se laisser tenter par un désordre à la Pollock dont il incarnerait l’antithèse.

Publication

Image

Un catalogue a été publié à l’occasion de cette exposition.

Françoise GADBY, Claude MARGAT, Thierry ROMAGNÉ, Caroline SAGOT DUVAUROUX,

Philippe Guesdon. Temps tressés

120 pages, 24x30, Éditions Carpentier, 2014

En vente au Centre d'art contemporain, à Saint-Pierre-de-Varengeville ou sur demande.
Les recettes des catalogues vendus par Matmut pour les arts sont reversées à la Fondation Paul Bennetot.

Commander pour 20 €

Documents de l'exposition

Pour approfondir vos connaissances et vous accompagner lors de votre visite de l'exposition.

Vous aimerez aussi...


Découvrir nos autres univers